Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:25

 


II] Première épreuve (durée : 3h30)

     C’est une épreuve écrite qui se décompose en 2 productions écrites : une analyse d’œuvre ainsi qu’une dissertation sur un thème artistique étudié durant l’année. La note étant sur 20 les deux écrits comptent 10 points chacun. Cette épreuve suit les épreuves écrites précédentes: par exemple cette année, l’écrit de spécialité art plastique  était le 23 juin, et suivait donc les épreuves de langues LV1 et LV2

C’est une épreuve qui demande toutes vos connaissances dans le domaine artistique et seuls les contrôles écrits vous exerceront et vous permettront d’acquérir une certaine expérience.

 

 

 

a) L’analyse d’œuvre

Elle se structure en 4 ensembles 

  • L’introduction: 1
  • Le développement: 2+3
  • La conclusion: 4

 

Ce que le correcteur attend dans chacun de ces 4 ensembles.

L’introduction :

- Le titre de l’œuvre

- La date

- Le nom de l’auteur

- Le format de l’œuvre

- Les matériaux utilisés

- Le contexte historique

- Le courant pictural qui s’y rapporte -ou certaines influences picturales-

- La nature de l’œuvre (installation, sculpture, collage, peinture etc.)

- Le ‘type’ d’œuvre (figuratif, conceptuel etc.)

 

 

Le développement :

*Première partie

- Enonciation du nombre de plans que l’on perçoit dans l’œuvre étudiée

- Description synthétique des plans --écrit et ensuite illustration des plans par un croquis--

- Analyse des lignes de composition > lignes de forces etc --écrit et ensuite illustré par un croquis-

- Montrez le type de perspective de cette œuvre (frontale, cavalière etc.)

- Analyse des valeurs  (contraste et répartition de la lumière et de l’ombre, dégradés etc.)

- Analyse des couleurs ( vives/pastels; chaudes/froides ;dominantes/toniques, naturelles/artificielles etc.)

 

*Deuxième partie :

- Interprétation de l’œuvre avec l’aide des différents éléments approfondis précédemment (connotations, mise en relation avec les différents éléments complémentaires de l’œuvre, donner un sens plausible et compréhensible  au correcteur)

/!\  Evitez de trop vous donner dans l’interprétation. L’examinateur s’attend à ce que votre interprétation soit objective  et non trop subjective.

- Impressions du spectateur (subjectivité)

- Influences culturelles

 

Conclusion :

- Résumé rapide sur votre développement

- Terminez par un questionnement et donc une ouverture.

 

 

 

Conseils : Soyez précis et concis lors de votre analyse d’œuvre. Ne passez pas plus de 1h30 environ sur l’œuvre à étudier. Mettez l’essentiel. L’analyse d’œuvre ne comporte pas de théorie à  connaître mais la structure susmentionnée est importante.

N’oubliez de faire après votre écrit les deux planches de croquis qui sont requises et nécessaires pour la notation. Elles doivent comporter les lignes de forces, les éléments principaux, les couleurs dominantes, le « clair/obscur » et la délimitation des plans.  

 

Remarque : Les œuvres présentées lors de cette  épreuve écrite sont le plus souvent contemporaines. Ne vous attendez pas à des œuvres classiques.

Par exemple cette année, l’œuvre que nous avons étudié était :

> Les Ombres (1986) de Christian BOLTANSKI

 



 

 

b) La dissertation

 

Cela consiste à construire une argumentation autour d’une question qui vous est posée sur la feuille que vous l’où donne où est présenté l’image de l’analyse et la question pour la dissertation. Vous avez le choix entre deux questions posées qui touchent chacune deux des thèmes artistiques étudiés durant l’année. Des connaissances ainsi que des références sont requises donc obligatoires pour éviter de faire copie blanche ou du remplissage.

 

Structure de la dissertation :

-L’introduction (définition du sujet, ce qu’il englobe, question posée, énonciation du plan)

-Développement deux2 parties)

-Conclusion (résumé rapide de votre développement, réponse à la question, ouverture)

 

Cette année il a eu l’étude de 3 thèmes artistiques :

- L’architecture des musées

- Le portrait photographique

- La sculpture

 


Conseils : Ne faites pas une introduction trop longue. Donnez vous 2h30 pour faire cette dissertation. Illustrez systématiquement votre argument par une référence (et vice versa) et soulignez-les.

 


Vous avez normalement tous les outils pour réussir. A vous de jouer !!

 

Repost 0
Published by Aline Durée
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:24



   Spécialité Arts Plastiques en L (coefficient 6)

 


I] Présentation :

     La spécialité Art Plastiques est majoritairement similaire à l’option Art plastique expliquée précédemment. A la différence de l‘option, la spécialité comporte non pas une mais deux épreuves :

- L’épreuve écrite (coefficient 3)

- L’épreuve orale (coefficient 3)

C’est évidemment un travail personnel fourni durant toute l’année aussi bien intellectuel que manuel, au lycée et chez soi. La culture artistique ainsi que la motivation sont de rigueur. La spécialité est notamment beaucoup plus approfondie que l’option sur la théorie et la pratique d’où la répartition équivalente des coefficients. Seule la section L a la possibilité de choisir cette spécialité. Les autres sections peuvent le faire bien sûr, mais en candidature libre.

 

 

Timing :  Au total  : 4h00 = 3h30 (écrit) + 30 min (oral)

 

La spécialité comporte 2 épreuves spécifiques.

 

 

Repost 0
Published by Aline Durée
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:23



Option Arts Plastiques au baccalauréat  (coefficient 2)

 

 

     De même que pour l’option musique c’est un travail personnel à fournir durant les 3 trimestres, en classe. Toutes les sections confondues (S; ES, L) peuvent la choisir. Les dates d’examen pour cette option tournent autour du mois de mai.

 

 


Timing:  Au total, 30 minutes : l'épreuve comporte 2 parties

 

 Première épreuve  (durée  :10 minutes)


     Elle consiste à présenter des planches  (feuilles de format raisin simples et blanches, qui présentent par le biais de la photographique les projets réalisés), qui seront signées par votre professeur d’art plastique ainsi que le tampon officiel de votre lycée, devant un examinateur. Il faut alors une argumentation orale convaincante, ainsi qu'un ordre logique entre les différents projets artistiques. Le nombre minimum de planches à présenter est de 8, le maximum étant de 10. 

  • Vous présenterez d’abord votre thème général, fil directeur entre vos différents projets et ensuite vous expliquerez vos projets succinctement et rapidement. (Exmp: le Temps, la Mort ou bien Masculin et Féminin, le voyage, le cauchemar...)

 

  • Expliquez tout d’abord comment vous avez conceptualisé le projet, soit de l’idée jusqu'à la présentation concrète et son sens.

 

  • Essayez d’utiliser tous les supports plastiques possibles comme la vidéo, la sculpture, la peinture pour présenter de la diversité à l’examinateur qui va vous évaluer. Le format doit rester dans les limites du format qu’on appelle le « format raisin » (50 x 65 cm) -ou même au dessus-  pas moins sinon ce peut-être préjudiciable au candidat.

 

  • Essayez de trouver des références artistiques (des artistes qui ont les mêmes conceptions artistiques dans leurs œuvres ou encore des courants artistiques)

 

 

Les critères de notation sont principalement la pertinence de l’argumentation selon les projets présentés et surtout le travail fourni.

L’examinateur vous écoutera attentivement pendant ces 10 minutes, ne vous interrompra pas et notera les informations et arguments que vous donnerez pour chaque projet. Surtout montrez votre motivation!!

 

 

 

/!\  Savoir montrer la distinction entre travail photo et présentation photo.

 

 


 

  Deuxième épreuve (durée : 20 minutes)


Elle consiste à discuter avec l’examinateur  de deux choses :

 

  • Questionnement  sur tout vos projets

Conseil :  soyez ouvert et réceptif à tout type de question ! Les questions de l’examinateur peuvent pour une part vous aidez à donner plus de « matière » à votre projet et donner une ouverture pour votre thème.


  • Interrogation sur les thèmes étudiés avec le professeur au cours de l’année.

Ces thèmes sont étudiés lors des cours de théorie (2h30 chacun environ) sous formes de polycopiés. Ils vous permettent de visualiser et de comprendre la vision artistique d’artistes différents, de comprendre le but et le sens de leurs projets.

Cette année, au programme, étude de 3 thèmes différents :  

« L’érection de la croix » de Pierre Paul Rubens 

Vidéo de 30 min « Nantes, projets d’artistes » de Pierrick Sorin 

« L’arbre des voyelles » de Giuseppe Penone

 

 

 

 


Les Polycopiés qui vous sont donnés au début de l’année vous donnent des informations à apprendre par cœur :

Tout d’abord la date de conception de l’œuvre étudiée, une courte biographie sur l’auteur, la conception de son œuvre ( son contexte historique, la manière dont il a été crée etc.) et la description de l’œuvre en elle-même (dimensions ,matériaux etc), ainsi que le sens que l’auteur lui a donné selon le lieu par exemple.


Tout ce que vous deviez savoir sur cette épreuve est dit. C’est à vous de jouer maintenant. Bonne chance et bon courage !

 

Repost 0
Published by Aline Durée
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:01

 

Option Musique au baccalauréat

 

Présentation:

     Travail au cours de l'année (en candidat libre ou en suivant des cours) sur des œuvres imposées dans le programme (Cette année 2009-2010: Copland, Fanfare for the Common Man; Mozart, 41° Symphonie; Sept chansons qui introduisent une étude du bourdon, le ton, la chanson traditionnelle et populaire.).

 

 

Timing: (copie de la nature et modalités de l'épreuve officielles. Fiche d'examen de Créteil 2010)

 

 

L’épreuve comprend deux parties :

  • Première partie (13 points) : (durée 30 minutes, écoutes initiales comprises) deux brefs extraits d’œuvres musicales dont l’un est obligatoirement issu d’une des œuvres du programme limitatif publié au B.O, sont écoutés successivement (deux à trois reprises). Guidé par les questions de deux jurys, le candidat en réalise le commentaire comparé visant à souligner les ressemblances et les différences des langages musicaux utilisés. Certaines questions posées peuvent s’appuyer sur une reproduction d’un extrait de partition ou de tout autre document communiqué au candidat. La fiche de synthèse permet d’élargir l’entretien à d’autres œuvres connues du candidat. Les jurys évaluent ses qualités d’écoute et sa connaissance des problématiques étudiées dans le cadre du programme. Il apprécie également ses capacités à utiliser à bon escient ses connaissances techniques sur le langage musical ainsi que ses compétences musicales (vocales et/ou instrumentales) et à resituer cet ensemble dans l’histoire générale de la musique.

 

  • Deuxième partie (7 points) : (durée 10 minutes) Après avoir brièvement présenté la nature d’une pièce témoignant des pratiques musicales menées durant l’année scolaire, le candidat en interprète tout ou partie à l’aide de sa voix ou de son instrument, en étant éventuellement accompagné par ses partenaires habituels au lycée. Cette interprétation est suivie d’un entretien avec le jury. L’évaluation porte sur la qualité artistique de l’interprétation et la capacité du candidat à mettre la pièce choisie en perspective avec les problématiques du programme. Les candidats individuels et les candidats issus des établissements hors contrat, présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.

 

Cette épreuve peut paraitre difficile de prime abord mais il n'en est rien et ce, même si la présentation de l'épreuve soit fidèle au véritable examen, à part le timing de la première partie qui peut durer à peine 15 minutes selon le jury. Elle n'est pas difficile si vous avez une vraie culture de la musique classique suite à de vrais cours de formation musicale. Pour ce qui est de l'épreuve d'interprétation, vous pouvez passer à deux. Dîtes-le à vos inspecteurs et ils vous mettront sur la même tranche d'horaire pour la seconde partie de l'épreuve. Ceux qui passent en chant, il est préférable de chanter au moins deux feuilles et  vous pouvez vous faire accompagner par une personne extérieure.

 

 

 

     Cette épreuve est à vrai dire trop instable. Il n'y a qu'à voir les nombreux sites proposant des cours d'option musique bac: elles disent des choses soit superficielles, soit différentes entre elles, ou soit se trompent complètement dans ce que les jurys peuvent rechercher chez le candidat. Des collègues d'option musique m'ont raconté leurs passages et cela s'est très bien passé parce que... leurs jurys n'étaient pas du tout exigeants. Ils ne posaient pas de questions, sinon toujours les mêmes, ou ne s'intéressaient pas aux bacheliers. En revanche, lors de mon passage, je suis tombée sur des jurys qui me posaient des questions faisant appelle à des connaissances précises.

 

Le problème est que le programme n'est pas assez défini. On nous parle de...

  • "les ressemblances et les différences des langages musicaux": à partir de quand peut-on définir une ressemblance et différence? Peut-on vraiment opposer une gamme de do à une gamme chromatique?,

 

  • "ses qualités d’écoute" : impossible de vraiment se préparer à cette épreuve en seulement un an. Il faut faire plusieurs années de formation musicale ou énormément s'intéresser à la vulgarisation musicale (lecture ou écoute) pour se forger un répertoire auditif dans sa mémoire,

 

  • "sa connaissance des problématiques étudiées": les dites problématiques sont vraiment ambigües, voire même répétitive si l'on cherche un peu plus en profondeur,

 

  • "connaissances techniques sur le langage musical": encore une fois, une seule année ne suffit pas. Il faut plusieurs années de pratique ou de formation musicale,

 

  • et "l’histoire générale de la musique": franchement, comment voulez-vous apprendre en une seule année l'histoire de la musique? Ce n'est pas impossible mais j'ai déjà entendu un instrumentiste se tromper et dire, lors d'une simple reconnaissance d'œuvre de routine, qu'un duo piano-soprano style XX° siècle était de la musique baroque (Fin XVII°) avec comme compositeur... Vivaldi. Véridique, sur le coup on a des envies de meurtre. C'est vous dire que même une personne jouant d'un instrument ne sait pas grand chose non plus. C'est encore plus vaste que l'histoire littéraire de la France!

 

 

     Effectivement, durant mon année scolaire, j'ai suivi deux heures de cours hebdomadaire d'option musique  avec un très bon maître de conférences. Je vous conseille vivement, si vous êtes en Essonne (91), de suivre les cours d'option Histoire de la Musique au Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD ou Conservatoire Albéric Magnard) à Evry) qui nous apprenait vraiment tout ce qu'il fallait savoir des œuvres aux programmes: biographie des compositeurs, formes des œuvres, fonds, ...

 

Hélas, on ne demande pas ça le jour de l'épreuve. On ne vous pose que des questions techniques que seule ma culture personnelle suite à plus de sept ans de formation musicale a su répondre (Qu'est-ce qui marque le romantisme? Connaissez-vous d'autres œuvres de tel compositeur?). D'après mes cours, je pensais que tout le monde pouvait faire cette option musique tant qu'il avait quelques bases en technique musicale mais que nenni. Cette option s'adresse finalement à ceux qui connaissent vraiment la musique de manière technique et historique (Quelle est l'époque de ce compositeur? Quel est l'époque précédent? Pouvez-vous en nommer un très célèbre compositeur?).

J'ai le regret de dire que cette épreuve s'adresse à ceux qui peuvent se considérer comme véritable amateur de la musique classique. Mais le 20 n'est pas inacessible.

 

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 21:27



V] TPE : Travail personnel encadré


 

     Une épreuve généralement considérée comme peu utile dans la vie d’un lycéen et qui prend le temps des professeurs et des inspecteurs. Elle est toutefois très utile pour gagner un maximum de points au bac et permet à certains de faire des recherches approfondies dans un domaine qui les intéresse. Le TPE littéraire est plus facile que celui des scientifiques puisqu’il ne demande pas d’expériences et de preuves photographiques à l’appuies.

 

 


Voici la présentation :


 

Thèmes possibles : (à élire en classe puis vous choisirez avec votre groupe un sujet plus précis)

  • L'homme et la nature
  • Contraintes et libertés
  • L'image
  • Réalités, représentations
  • Oeuvres et techniques
  • Formes et figures du pouvoir

 

Timing : 5 mois environ à la place de l’ECJS ou Education Civique avec un groupe de 3 à 5 personnes.

 

 

Notation : Individuelle et notée comme une option, c'est à dire que seuls les points au-dessus de 10 comptent.

  • 8 points : Investissement auprès vos propres professeurs qui seront à vos côtés durant toute la création de l’exposé durant le semestre. Ils suivront votre carnet de bord et s'en serviront pour vous donner la note d'assiduité. Vous y écrivez le début du projet (choix su sujet, pourquoi, évolutions du travail en groupe, etc.).
  • 12 points : Lecture d'une feuille écrite individuellement (ce que vous a apporté le TPE et quelles sont les difficultés que vous avez eu affaire. ), expos oral (20 minutes oral) et entretien (environ 10 minutes, selon les jurys).


 


 

Mes conseils :

  • Choisissez bien votre sujet et votre groupe ! Trouvez une problématique pertinente.

  • Soyez irréprochable durant les 5 mois pour avoir 8 points de gagnés.
  • Faîtes attention avec internet, il se peut que certaines informations soient fausses. Ne faîtes pas de copier-coller.
  • Préparez bien votre exposé et n’oubliez pas la fiche de synthèse individuelle où vous aurez écrit l’intérêt et les difficultés qu’implique le TPE.
  • (Semblez convaincu dans votre discours.)
  • Tentez de répondre aux questions du jury même si vous n'êtes pas sûr. (A éviter si vous êtes en S).

 

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 19:41



III] Enseignement scientifique: Sciences de la Vie et de la Terre et Physique-Chimie


     Epreuve typique de la première Littéraire, elle permet aux L allergiques aux sciences de se soulager de la SVT et Physique-Chimie pour l'année prochaine. Durée 1 heure 30 et de coefficient 2, elle surprend parce qu'elle associe dans une même épreuve deux matières. L'examen est scindé en deux: une partie "majeure" sur généralement 12 points et "mineure" sur 8 points. On pourrait croire que chaque partie concerne une seule matière (comme pour l'Histoire-Géographie au Bac) mais dans la "majeure", il y a toujours une question qui se rattache à l'autre matière "mineure".

 

Elle ne demande qu'une bonne compréhension des documents, une très bonne connaissance du cours et un travail régulier (mais pas laborieux) durant toute l'année. Durant l'examen, faîtes toujours référence aux documents !!

 


Timing: 1 heure 30 = 90 minutes. Donc 90 / 2 = 45 minutes à 1 heure pour la matière sur 12 points.

 

 

 

 

IV] Mathématiques - Informatiques

 

     Exactement la même chose que l'enseignement scientifique que ce soit l'épreuve (mise à part la section en deux de la SVT et physique) ou le travail à fournir. La seule difficulté est de pouvoir assimiler et réutiliser les connaissances de la partie informatique pour l'examen: utilisation de formules et codes Excel©.

Personnellement cette matière ne m'a pas été aussi facile, bien que 3/4 du programme soit du niveau collège (alors que les élèves de secondes ont appris toutes les formules de fonctions par coeur l'année précédente, ils ne s'en servent plus, hum!). Le travail en cours, devoirs, et quelques exercices comme travail personnel sont NECESSAIRES.

 

 

 

Timing: 1 heure 30. Ne passez pas toute l'heure sur un seul exercice. Si vous n'arrivez pas à une question, passez à la suivante sans pour autant modifier l'ordre des réponses sur la copie du bac. Enfin, relisez-vous histoire de vérifier les calculs et réponses.




   En résumé pour ces deux épreuves, apprenez bien vos cours, faîtes quelques exercices en plus chez vous et si vous ne comprenez pas, demandez à vos professeurs. Il est rare que ces matières puissent être découvertes seules, chez soi, uniquement avec les livres scolaires. Elles ne sont pas à négliger et peuvent vous rapporter des points d'avances pour le Bac de Terminal. Ces bacs anticipés ne sont pas du tout difficiles et le 20/20 n'est pas inatteignable.

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 12:56

 

II] Le français oral, 20 minutes – coeff. 2

 

     Analyser un texte sous une nouvelle problématique imposée par l’inspecteur le jour même de l’examen. Il n’y a pas grand-chose à dire dessus sinon faire la même chose qu’en cours. La difficulté est de ne pas stresser, de ne pas faire de hors sujet et de reformuler un nouveau plan avec les éléments déjà mis en évidence durant l’année. Il faut donc connaitre ses leçons.

 

 

Timing :

  • 30 minutes de préparation : Trouvez un plan adapté à la nouvelle problématique tout en vous appuyant sur le plan vu en cours. Ecrivez toutes les idées de manière ordonnée sans pour autant faire des phrases complètes : vous n’aurez pas le temps et risquez de lire votre feuille au lieu de regarder le professeur.

 

  • 10 minutes de passage… : Restez calme. Soyez clair et concis en utilisant des mots de liaisons pour ordonner votre exposé. (Si vous n'êtes pas à l'aise lors de l'entretien, tentez de faire un exposé de 15 minutes). Et ne bafouillez pas trop.

 

  • …et 10 minutes d’entretien : les questions concernent soit l’époque de l’auteur, soit le genre littéraire. Dans les deux cas, on peut vous poser des questions sur le contexte littéraire et historique, les figures de style et sujet courant de l’époque. Attention, cela demande des connaissances précises et globales ! Par exemple : vous êtes tombés sur un poème du XVI° siècle. L’inspecteur peut vous poser des questions sur la poésie en générale : il peut demander les formations poétiques courantes au XV° siècle… mais aussi au XX° siècle. Ce qui signifie que vos cours doivent être sus jusqu’au dernier !

 

 

La notation: Je pense qu'elle est similaire à un commentaire organisé. Faîtes tout de même attention à votre style vestimentaire, ainsi qu'à votre langage: "Genre...", "Ouais", "Le bouquin", "le mec", "la meuf"... N'oubliez pas de saluer le professeur, de lui demander si vous devez lire l'extrait et vouvoyez-le.

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 10:47

 

 

     1.4 L'invention

Ce sujet consiste à:

 

  • faire une invention mais en s'appuyant sur les personnages... :

Bac ES 2002: Dans l’extrait de la guerre de Troie n’aura pas lieu (texte D), Andromaque expose le point de vue des femmes et les raisons pour lesquelles elles condamnent la guerre.
Écrivez un dialogue théâtral dans lequel Hector, l’époux d’Andromaque, expose le point de vue des hommes et les raisons pour lesquelles lui aussi condamne la guerre. Il s’adresse à son père Priam en présence d’Andromaque...

 


  • écrire la suite d'une oeuvre du corpus:

Bac L 2008: L’extrait des Gommes de Robbe-Grillet se termine par : « Quand tout est prêt, la lumière s’allume... ». En veillant à respecter l’atmosphère installée par ce début, vous imaginerez une suite consacrée à l’arrivée d’un nouveau personnage dans le café. Vous vous inspirerez des procédés qui figurent dans le texte.

 


  • retravailler le sujet dans un autre domaine (Par exemple, épistolaire ou journalisme)

 

 

  • ou bien de vraiment faire une création :

Bac S 2009: Dans Cyrano de Bergerac, avant le lever de rideau, « Tout le monde s’immobilise. Attente. »  Vous allez assister à la représentation d’une pièce que vous connaissez. Les lumières s’éteignent progressivement. Vous découvrez alors l’espace scénique. Faites part de vos réactions, de cette expérience des premiers instants du spectacle.
Attention, il ne s’agit ni de raconter la pièce, ni de la résumer.

 

 


Pourquoi choisir ce sujet? Ce sujet s'adresse aux personnes qui aiment écrire, ont un bon style, de l'imagination et une bonne technique de français. Contrairement aux deux autres sujets susmentionnés, les cours de français vous aideront uniquement à comprendre la situation historique et littéraire de l'auteur, ou à citer quelques œuvres et répliques phares de la littérature. (Tentez de montrer votre culture: "Va, je ne te hais point" est une réplique qui peut s'insérer dans une invention théâtrale.)

L'invention n'est pas une épreuve facile puisqu'il faut pasticher le style de l'auteur si besoin: s'il faut faire preuve d'humour dans la copie, il faut alors très bien écrire... En plus, il faut éviter le style Science-fiction, les incohérences et les anachronismes placés délibérément qui risquent de ne pas être compris par le correcteur et ce, même si vous décrivez une machine à remonter le temps.

 

 

Timing: Il n'y a pas de timing précis. Puisque l'invention ne se repose sur rien, sinon un simple extrait, je vous conseille de tout écrire sur un brouillon pour pouvoir raturer régulièrement ou bien insérer des parties à d'autres si nécessaire. Comme toujours, gérez votre temps. Il faut environ 1 heure 30 pour recopier et pour faire les dernières modifications sur le travail final.

 

 

La notation: J'ignore tout de la notation. Si j'étais correcteur, je regarderai la logique de l'invention, son originalité et sa reprise du style de l'auteur. Mais je pense que la notation ne peut être réellement objective.

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 19:23

 


     1.3 La dissertation


Disserter sur une question imposée. Cela consiste à trouver une vérité dans votre dissertation en faisant une argumentation. Vous comprendrez mieux avec la méthodologie ci-bas qui se destine à l'épreuve du bac français et qui est déjà un vrai travail en Terminale. Vous pouvez allez voir les annales de philosophie qui sont un bon exemple et une plaisante introduction à la philosophie!

Personnellement, je n'ai jamais pris de dissertation durant mon année de Seconde et Première. Je n'ai compris la dissertation qu'à partir de la Terminale, c'est à dire quand j'y ai été réellement confrontée. Même si j'ai eu un très bon professeur de français durant ces deux années qui m'a enseigné la méthodologie du commentaire et de la dissertation, celle-ci reste un sujet risqué pour un seconde et un première. A vrai dire, durant ces deux années, elle concerne surtout les élèves à l'aise, curieux, logiques, ayant une bonne maîtrise de la méthodologie et de ses propres connaissances déjà gigantesques... Je trouve ce sujet difficile pour le bac anticipé puisqu'en Seconde et Première, le français n'insiste pas sur la dissertation mais sur l'étude de texte pour travailler en parallèle l’oral.

 

 

 

Pourquoi choisir ce sujet? Au bac anticipé, les sujets de dissertation sont intéressants mais parfois trop longs ou trop compliqués. Cette épreuve demande une réflexion rapide et efficace. Cependant, si vous vous sentez apte à le faire, n'hésitez pas car prendre une dissertation durant ces années scolaires est admirable et généralement apprécié. Faîtes attention à bien vous organiser dans votre temps.

 

 

 

Timing:

  • 10-15 minutes (~3 h 45) : Lisez attentivement le sujet en définissant chaque terme et en essayant de le reformuler avec d'autres mots. Trouvez les bornes du sujet pour éviter les hors pistes et essayez de comprendre le sujet: ce qu'il insinue, où veut-il m'emmener, etc.

 

  • 10-15 minutes (~3 h 30) : Ecrivez toutes vos idées qu'elles soient en faveur de votre thèse ou l'inverse.

 

  • 20-35 minutes (~2 h 55) : Classez vos idées selon des grands thèmes et trouvez une problématique et faîtes un plan. Revenez à la seconde étape puis à celle-ci.

 

  • En 2 h 55, commencer à rédiger votre introduction en introduisant le sujet, en posant une problématique et en annonçant votre plan. Comme d'habitude, rédiger un peu au brouillon au préalable puis écrivez au propre tout en y insérant les idées qui vous viennent en cours de route. 

 

 

 

 

 

Les plans possibles: (Les exemples ont été faits rapidement)

 

 

1)   Plan Thèse - Antithèse - Synthèse: C'est le plan enseigné en Seconde/Première et c'est ce qu'attendent vos professeurs. La difficulté se trouve dans la synthèse: celle-ci consiste à dépasser les deux parties précédentes (on ne le répète jamais assez) ! Cela ne consiste pas à se contredire en II] pour finalement revenir sur sa décision en III].

 

Exemple rapide: "Peut-on se mentir à soi-même?"

I] Il semblerait que l'on ne supporte pas certaines choses

II] Pourtant, conscience signifie savoir tout de moi

III] L'expression "se mentir à soi-même" n'est donc pas correcte et correspond plus à de la mauvaise foi.

 

 

 

2)   Plan Introduction - Thèse - Antithèse: plan osé puisque l'introduction introduit le sujet sans y répondre. Cette introduction appuie la seconde et troisième partie. Ce qui fait que si vous n'avez pas fini votre dissertation, cette première partie sera un peu du hors sujet. Evidemment, il faut prendre ce sujet quand on a une argumentation en béton.

 

Exemple rapide: "Peut-on combattre la violence par la violence?"

I] La violence ne correspond pas à notre humanité, fait du mal

II] A éviter sinon l'on devient alors soi-même violent

III] Cependant, il se peut que je n’aie pas le choix

 

 

 

3)  Plan Thèse - Contre-thèse - Synthèse: (Autre plan osé) Contrairement au premier plan, le Contre-thèse ne répond pas au sujet, il n'apporte pas d'éléments nécessaires pour argumenter votre réponse.

 

Exemple rapide: " La vérité n'est-elle recherchée que pour les avantages qu'on en attend?"

I] Elle peut être recherchée pour son profit

II] Bien qu'elle puisse être blessante

III] La vérité peut aussi être recherchée gratuitement

 

 

 

 

La notation: Evidemment, tout repose sur l'argumentation, la richesse des idées et leur enchaînement. C'est une épreuve qui se travaille en faisant très souvent des dissertations (or on n'en fait pas souvent en seconde et en première) et qui peut être travaillée en classe si le professeur décide de faire des cours selon des plans de dissertations. Il faut acquérir une bonne méthode pour mieux réfléchir.

 

 

Pour toutes les épreuves le contre-sens et Hors-Sujet (ou Hors-Piste) contraignent le professeur à mettre une note en dessous de la moyenne même si le travail fourni est admirable. Mais qui sait si je fais un hors-sujet ou contre-sens durant mes 4 heures d'épreuve sinon moi?

Quoiqu'il arrive, finissez votre épreuve. C'est pourquoi il faut écrire à l'avance les conclusions parce qu'une copie non finie n'ira jamais au dessus de 12/20.

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:50

 


     1.2 Commentaire organisé (ou composé) 

 

Correspond à l’analyse approfondie d’un texte du corpus comme vous l’avez fait tout au long de l’année.  On attend à ce que vous expliquiez le texte et montriez ce qu’il ne dévoile pas à première vue. 

 

 

Pourquoi choisir ce sujet? Choississez ce sujet si le texte vous inspire. Pour ma part, je préfère les textes moyennement longs qui n'obligent pas le bachelier à tourner les pages fréquemment. Effectivement, un texte trop long demande une bonne vue d'ensemble, soit une maîtrise du texte assez bonne pour éviter de chercher des mots ou phrases précis. Il est possible qu'un texte long soit plus riche en arguments... ou bien le contraire, dans ce cas vous prendrez beaucoup plus de temps dans la recherche d'idées que dans le perfectionnement de votre rédaction.

 



Voici le timing :

  • 20-25 minutes (~3 h 35) : Relisez le texte, divisez-le en différentes parties, soulignez ce qui vous parait intéressant et cherchez des choses précises que vous pourrez interpréter  (Verbes, Spatio-temporel, lexique…)

 

 

  • 15-20 minutes (~3 h 15): Ecrivez les idées qui vous viennent à l’esprit (y compris vos connaissances !) et triez-les par grand thème. Faites aussi attention à ce que vous ressentez : si vous avez peur, c’est qu’il y a sûrement des effets de style ou un lexique spécial, etc.

 

 

  • 15-20 + 10 minutes (~2 h 45 ): Trouvez un plan et une problématique. Commencez à former votre introduction.

 

 

  • Il reste alors 2 heures 45 : Personnellement, j’ai toujours besoin de 2 heures entières pour rédiger ma copie. Le mieux est de rédiger quelques phrases importantes au brouillon pendant 45 minutes pour qu’elles soient simplement recopiées. Tout écrire au brouillon, mot par mot est une PERTE DE TEMPS. Il faut vous appuyer sur votre brouillon mais aussi sur vous-même. Non pas écrire au « feeling » mais rester constamment concentré pour réussir à expliquer et à classer les arguments qui viennent au fur et à mesure. Et comme toujours, revenez toujours au texte en le citant.

 

 

La notation: Je ne sais comment on note l'épreuve de français mais j'essaierai tout de même de nous mettre sur la voie. Sachez que le correcteur a des données objectives à propos du texte sinon il ne pourrait corriger les copies.

C'est pourquoi il faut choisir une bonne problématique à votre commentaire pour que la correction puisse s'y coller: on vous demande une problématique pertinente qui mènera normalement à un plan pertinent. Pertinent: ce qui est judicieux, bien trouvé, intéressant à étudier. N'est pas pertinent ce qui raconte le texte et ce qui ne confronte pas les parties du commentaire entre elles. Ce n'est pas facile de trouver des problématiques pertinentes et si vous avez des difficultés, la solution est de relire vos contrôles corrigés et de poser des questions à votre professeur si vous n'avez pas compris. C'est un travail sur long terme puisque c'est en faisant constamment des plans non pertinents que vous comprendrez ce que le correcteur vous demande.

Cependant vous pouvez essayer de défier son barême avec une argumentation en béton, c'est à dire qui tient le sujet bien en place et si vous allez jusqu'au bout de vos idées. Dans ce cas, ce ne sera plus un contre-sens mais plus une façon de pensée originale. C'est toutefois très risqué et vous le déconseille parce que vous ne connaissez pas la limite.

Il faut faire attention à votre français, donc le style, orthographe et syntaxe, ainsi qu'à votre plan et l'enchainement des idées. Et enfin, si vous êtes doué, un peu d'originalité saura faire sortir votre copie du tas.

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article