Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:01

 

Option Musique au baccalauréat

 

Présentation:

     Travail au cours de l'année (en candidat libre ou en suivant des cours) sur des œuvres imposées dans le programme (Cette année 2009-2010: Copland, Fanfare for the Common Man; Mozart, 41° Symphonie; Sept chansons qui introduisent une étude du bourdon, le ton, la chanson traditionnelle et populaire.).

 

 

Timing: (copie de la nature et modalités de l'épreuve officielles. Fiche d'examen de Créteil 2010)

 

 

L’épreuve comprend deux parties :

  • Première partie (13 points) : (durée 30 minutes, écoutes initiales comprises) deux brefs extraits d’œuvres musicales dont l’un est obligatoirement issu d’une des œuvres du programme limitatif publié au B.O, sont écoutés successivement (deux à trois reprises). Guidé par les questions de deux jurys, le candidat en réalise le commentaire comparé visant à souligner les ressemblances et les différences des langages musicaux utilisés. Certaines questions posées peuvent s’appuyer sur une reproduction d’un extrait de partition ou de tout autre document communiqué au candidat. La fiche de synthèse permet d’élargir l’entretien à d’autres œuvres connues du candidat. Les jurys évaluent ses qualités d’écoute et sa connaissance des problématiques étudiées dans le cadre du programme. Il apprécie également ses capacités à utiliser à bon escient ses connaissances techniques sur le langage musical ainsi que ses compétences musicales (vocales et/ou instrumentales) et à resituer cet ensemble dans l’histoire générale de la musique.

 

  • Deuxième partie (7 points) : (durée 10 minutes) Après avoir brièvement présenté la nature d’une pièce témoignant des pratiques musicales menées durant l’année scolaire, le candidat en interprète tout ou partie à l’aide de sa voix ou de son instrument, en étant éventuellement accompagné par ses partenaires habituels au lycée. Cette interprétation est suivie d’un entretien avec le jury. L’évaluation porte sur la qualité artistique de l’interprétation et la capacité du candidat à mettre la pièce choisie en perspective avec les problématiques du programme. Les candidats individuels et les candidats issus des établissements hors contrat, présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.

 

Cette épreuve peut paraitre difficile de prime abord mais il n'en est rien et ce, même si la présentation de l'épreuve soit fidèle au véritable examen, à part le timing de la première partie qui peut durer à peine 15 minutes selon le jury. Elle n'est pas difficile si vous avez une vraie culture de la musique classique suite à de vrais cours de formation musicale. Pour ce qui est de l'épreuve d'interprétation, vous pouvez passer à deux. Dîtes-le à vos inspecteurs et ils vous mettront sur la même tranche d'horaire pour la seconde partie de l'épreuve. Ceux qui passent en chant, il est préférable de chanter au moins deux feuilles et  vous pouvez vous faire accompagner par une personne extérieure.

 

 

 

     Cette épreuve est à vrai dire trop instable. Il n'y a qu'à voir les nombreux sites proposant des cours d'option musique bac: elles disent des choses soit superficielles, soit différentes entre elles, ou soit se trompent complètement dans ce que les jurys peuvent rechercher chez le candidat. Des collègues d'option musique m'ont raconté leurs passages et cela s'est très bien passé parce que... leurs jurys n'étaient pas du tout exigeants. Ils ne posaient pas de questions, sinon toujours les mêmes, ou ne s'intéressaient pas aux bacheliers. En revanche, lors de mon passage, je suis tombée sur des jurys qui me posaient des questions faisant appelle à des connaissances précises.

 

Le problème est que le programme n'est pas assez défini. On nous parle de...

  • "les ressemblances et les différences des langages musicaux": à partir de quand peut-on définir une ressemblance et différence? Peut-on vraiment opposer une gamme de do à une gamme chromatique?,

 

  • "ses qualités d’écoute" : impossible de vraiment se préparer à cette épreuve en seulement un an. Il faut faire plusieurs années de formation musicale ou énormément s'intéresser à la vulgarisation musicale (lecture ou écoute) pour se forger un répertoire auditif dans sa mémoire,

 

  • "sa connaissance des problématiques étudiées": les dites problématiques sont vraiment ambigües, voire même répétitive si l'on cherche un peu plus en profondeur,

 

  • "connaissances techniques sur le langage musical": encore une fois, une seule année ne suffit pas. Il faut plusieurs années de pratique ou de formation musicale,

 

  • et "l’histoire générale de la musique": franchement, comment voulez-vous apprendre en une seule année l'histoire de la musique? Ce n'est pas impossible mais j'ai déjà entendu un instrumentiste se tromper et dire, lors d'une simple reconnaissance d'œuvre de routine, qu'un duo piano-soprano style XX° siècle était de la musique baroque (Fin XVII°) avec comme compositeur... Vivaldi. Véridique, sur le coup on a des envies de meurtre. C'est vous dire que même une personne jouant d'un instrument ne sait pas grand chose non plus. C'est encore plus vaste que l'histoire littéraire de la France!

 

 

     Effectivement, durant mon année scolaire, j'ai suivi deux heures de cours hebdomadaire d'option musique  avec un très bon maître de conférences. Je vous conseille vivement, si vous êtes en Essonne (91), de suivre les cours d'option Histoire de la Musique au Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD ou Conservatoire Albéric Magnard) à Evry) qui nous apprenait vraiment tout ce qu'il fallait savoir des œuvres aux programmes: biographie des compositeurs, formes des œuvres, fonds, ...

 

Hélas, on ne demande pas ça le jour de l'épreuve. On ne vous pose que des questions techniques que seule ma culture personnelle suite à plus de sept ans de formation musicale a su répondre (Qu'est-ce qui marque le romantisme? Connaissez-vous d'autres œuvres de tel compositeur?). D'après mes cours, je pensais que tout le monde pouvait faire cette option musique tant qu'il avait quelques bases en technique musicale mais que nenni. Cette option s'adresse finalement à ceux qui connaissent vraiment la musique de manière technique et historique (Quelle est l'époque de ce compositeur? Quel est l'époque précédent? Pouvez-vous en nommer un très célèbre compositeur?).

J'ai le regret de dire que cette épreuve s'adresse à ceux qui peuvent se considérer comme véritable amateur de la musique classique. Mais le 20 n'est pas inacessible.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article

commentaires