Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 00:32

 

B] Une matière difficile

 

     La philosophie est une matière laborieuse parce qu'elle fait découvrir des thèses dont nous ne soupçonnons même pas l'existence. Suite à un passage dans une classe, un élève a demandé à mes collègues s'il fallait de la maturité pour faire de la philosophie. Vaste question dés que l'on parle d'une "maturité" puisqu'elle correspond à une manière d'être, donc une manière d'agir. Je peux y voir une capacité à être raisonnable pour faire des choix et en assumer la responsabilité. Cette "maturité" peut s'accorder à la philosophie mais pas encore à celle des Terminales; la "maturité" de la question devait être une manière de voir le monde, être ouvert d'esprit tout en sachant faire la part entre ce qui est futile ou non. Dans ce cas, oui, la philosophie demande à être tout de même prêt à mettre de côtés ses propres principes et opinions et à faire des efforts pour être du côté de la thèse adverse. C'est sans doute la raison pour laquelle la philosophie n'est qu'en Terminale, c'est à dire lorsque les élèves ont presque fini leur "crise d'adolescence" et commencent à être concernés par la société, civilisation et politique mondiales.

Enfin, si les années de primaires, collèges et lycées se réformaient, la philosophie pourrait peut être être introduite dés la seconde pour la faire durer trois ans et former des personnes "accomplies". Un idéal où il faudrait changer toute la France. (Pour une personne, nous ne disons pas qu'elle est matûre mais qu'elle est mûre.)

 

 

C] L'épreuve et la notation

L'épreuve de philosophie se compose de trois sujets. Vous avez deux dissertations et une étude de texte philosophique.

 

Pourquoi choisir ce sujet ? En philosophie, choississez votre sujet en fonction de votre inspiration

  • Dissertation : même si le sujet de dissertation vous laisse libre dans le choix des parties et de l'argumentation; s'il est trop simple, cela sous-entend qu'il n'est justement pas si simple et qu'on vous attend au tournant. Ne prenez pas une dissertation si elle vous semble trop difficile même si vous avez davantage réussi en dissertation durant l'année scolaire qu'en étude de texte. Voyez ici : I]Le français écrit - 3)Dissertation

  • Etude de texte : même si le texte est un support de réflexion; s'il est très difficile, il ne vous mènera à rien. Pour ce type d'épreuve, vos professeurs répéteront très souvent que le cours est nécessaire. Il n'ont pas tort, le cours aide grandement pour l'épreuve, surtout s'il s'agit d'un texte difficile. Si le texte est moyennement facile, vous pouvez tout de même vous en sortir après une bonne étude et refutation du texte d'après votre réflexion : mais pour tout examen, reposer entièrement sur soi est généralement une tentative désespérée. Personne ne vous conseillera de venir à l'épreuve les mains dans les poches.

 

En résumé, choississez le type d'épreuve en fonction de vos capacités.

 

Les plans possibles

 

  • Etude de texte : Il faudra décortiquer l'extrait mot par mot, en sortir l'idée principale, les idées secondaires pour les expliquer en évitant à tout prix les contre sens. Chaque mot dans un texte philosophique porte un sens bien précis et qui relie tout le texte. Vous ne pouvez pas omettre une tournure de phrase ou un simple mot de liaison au risque de vous tromper. Vous faites donc en première partie une analyse linéaire du texte (ce qui signifie expliquer et non paraphraser) puis en seconde partie vous refutez le texte. Pour la première partie, la moyenne est de 3-4 pages et la réfutation est de moyenne 2-3 pages. La première partie doit être plus grande que la réfutation.

 

Timing :

 

 

Etude de texte : C'est un travail au brouillon simultanée. Vous faîtes tout en même temps, c'est à dire qu'en comprenant le texte, vous élaborez vous même des réflexions et des réfutations. Puisque que c'est un plan linéraire, vous avez le temps de mettre toutes les idées (non rédigées !) au brouillon et les réfutations qui vous viennent à l'esprit. Ainsi il vous suffira pour finir de les rédiger directement au propre tout en y ajoutant les idées qui vous viennent sur le moment.

  • 15 minutes (~3 h 45 ) : Comme première approche, lisez et comprenez le texte, trouvez à quels cours il renvoit.

  • 15 minutes (~3 h 30 ) : Seconde approche, relisez le texte en le divisant en différentes parties, soit l'idée principale et les idées secondaires; ce qui revient à minimum 3 parties. Ces parties seront vos parties de rédaction. Relisez le texte plusieurs fois pour comprendre l'enchainement des idées tout en ayant en tête les chapitres du cours.

  • 35-45 minutes (~2 h 45 ) : Etude, analyse approfondie du texte phrase par phrase, mot par mot.

  • 20 + 20 minutes pour la conclusion que vous garderez à la fin de l'épreuve (~2 h 00 ) : Faîtes l'introduction (citez les sources du texte, soit le titre et l'auteur; décrivez votre plan selon les mots du texte ; présentez votre plan avec vos propres mots). Les 15 à 10 minutes de la fin de l'épreuve seront réservées pour la conclusion (Reprise des conclusions de toutes vos parties et de votre réfutation).

 

  • En 2 heures 45, commencez à rédiger.

 

Remarque :

Un plan linéraire ne signifie pas l'absence de parties. Le texte vous impose dejà un plan qu'il faut suivre, ansi dans votre devoir le plan reste apparent.

Dans l'introduction, vous ne détaillez pas le l'oeuvre d'où le texte est tiré, ni la vie de l'auteur. Ces informations, cependant peuvent vous être utiles pour comprendre le texte...

… n'oubliez pas que l'épreuve n'est pas prévue à des élèves qui connaissent l'oeuvre ou l'auteur. C'est pourquoi, parlez de l'auteur, de l'oeuvre et du reste de son contenu dans le devoir sera considéré comme hors-sujet. Contentez-vous uniquement des informations données dans le texte, de vos cours et de votre réflexion.

 

La notation

 

  • Etude de texte : Une bonne note (c'est-à-dire égale ou au-dessus de 11-12) s'obtient en n'ayant aucune mauvaise partie. Vos parties doivent s'équilibrer : si la première partie est très bonne, la seconde partie peut se permettre d'être moins bonne et vice-versa. Le mieux est d'avoir deux parties qui s'équivalent. Le travail n'est pas constamment bon comme dans tout devoirs écrits : la note influe en fonctione du dynamisme de votre devoir et ce sera votre professeur en tirera une note globale.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article

commentaires