Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:33

 

 


Essai : Pourquoi la filière littéraire, dite « L » ?




I] Présentation de la filière Littéraire

 

 

     1.1. La L en Première


     En première, on vous demande juste de choisir une spécialité (Une langue, art ou les mathématiques si vous comptez faire des études en économie !!!) et une option au choix (selon ce que votre lycée propose) en vue du bac uniquement, c'est à dire lors de l’année de terminale. Ces heures choisies en première ne servent qu’à prévoir les choix de spécialité et d’option pour le bac de manière définitive, ce sont des bases pour l’année suivante. Selon les spécialités et options, vous aurez des notes et heures de cours supplémentaires.

Ce n’est pas grave si vous changez d’option ou de spécialité entre temps mais il est préférable de les choisir dés la première pour déjà commencer à préparer son bac tranquillement.

 


     Le bac première (ou épreuves anticipées) littéraire rajoute l’enseignement scientifique et les mathématiques pour ne plus en avoir en Terminale et ce, contrairement aux autres filières.

Les épreuves : Français écrit (4 heures – coeff.3), Français oral (20 minutes – coeff. 2), Enseignement scientifique (1 heure 30 – coeff. 2), Mathématiques-informatiques (1 heure 30 - coeff. 2) et TPE, travaux personnels dirigés oraux (30 minutes – coeff. 2)


 

  • Français oral : Tout au long de l’année, l’élève de n’importe quelle filière recevra un bagage culturel à propos des courants littéraires et étudiera un nombre défini d’extraits selon sa filière. En L, cela tourne aux alentours de 20-25 textes mais j'ai déjà rencontré des camarades d'autres écoles en avoir plus de 35 dans lesquels étaient inclus des études d'images, d'art et de musique (Cela me semble exagéré mais je n'ai hélas pas trouvé de documents officiels sur le nombre et la nature des dits documents). Un de ces documents sera choisi par un examinateur et l’élève devra en parler en suivant la problématique imposée par le professeur.

 

  • « Enseignement scientifique » n’est, malgré son nom trompeur, que de la SVT et de la Physique-Chimie réunit en une seule épreuve, d’où le nom commun pour des heures pourtant bien distinctes dans l’emploi du temps. Elle demande plus de l’apprentissage par cœur et de la compréhension que de la réflexion.

 

  • De même pour les « Mathématiques – informatiques » qui ne sont que des mathématiques de niveau 3ème mais qui peuvent traiter de nouveaux sujets si on prend la matière comme spécialité (l’épreuve dure alors 2 heures au lieu d'1heure 30)

 

  • Les travaux personnels dirigés (TPE) sont des travaux en groupe sur des thèmes et sujets votés en classe selon les filières : exemple : S = Modèles et Modélisation / L = Art, littérature et Politique. Ils durent une partie de l’année puis sont remplacés par des cours d’ECJS, cours qui sont similaires à l’éducation civique.

 

La première littéraire est une continuation de la seconde, il y a exactement les mêmes matières bien que les horaires changent pour commencer à vous spécialiser dans la filière choisie (donc davantage de travail sur les langues, des chapitres en plus pour l’histoire-géographie, etc.). Pour le français, on ne se contente plus d’apprendre la grammaire, orthographe et figure de style : ce sont des bases normalement assimilées au collège. Le français en seconde introduit le français de la première. Celle-ci étudie des extraits en profondeur pour pouvoir avoir un minimum de culture littéraire et permettre le passage à l’oral de français.


 

Voici le programme obligatoire :

 Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde (XVII°s à nos jours)

 La poésie (XVI°s à nos jours)

 Le théâtre : texte et représentation (XVII°s à nos jours)

 L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer

 Un mouvement littéraire et culturel

 L’autobiographie

 Les réécritures (De scénario à film – Film à livre – Opéra à livre – Opéra à film – etc.)

Partager cet article

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article

commentaires