Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 11:17

Suite à de nombreuses lectures sur les différentes filières générales, à des « m’a-t-on dit », opinions et préjugés, j’ai décidé d’écrire ce que je savais par expérience de la filière Littéraire 2008-2010. Filière littéraire qui est la continuation du baccalauréat A(1-7), bac de philosophie et qui sera peut être les « Humanités » à l’avenir comme l’a proposé Monsieur Darcos.

 

Je suis actuellement une élève de Terminale littéraire suite à un choix délibéré d’orientation vers la Première littéraire bien que j’avais le choix d’accéder en S ou ES. Je suis allée en L parce que j’aime la littérature mais surtout parce que je souhaite devenir professeur d’allemand en passant par une faculté littéraire (la Sorbonne-Paris) pour avoir un Master (Bac +5) et peut être même un Doctorat (Bac +8).

Ce texte n’a pas été écrit dans le but de rallier le plus d’élèves possible dans la filière des lettres, loin de là puisque, généralement, les personnes étant en L y sont allées de manière quasi-instinctive. Ce texte a pour but de parler de la filière L selon ma propre expérience et de briser les chaînes d’opinions penchant plutôt vers l’erreur. L’important est que tout le monde sache réellement ce qu’est la voie littéraire, notamment les élèves de secondes ainsi que leurs parents pour qu’ils puissent faire un choix ensemble en sachant vraiment de ce qu’il en est. La L est négligée dés la seconde parce qu’on lui attribue de faux jugements, mais aussi parce qu’on n’en parle pas beaucoup et ignore ce qu’elle apporte vraiment. Mine de rien, le lycée est important dans la vie de quelqu’un puisqu’il mène à des études spécialisées qui suivent le lycée où la spécialisation a déjà commencé ! Par ces filières, l’avenir de l’élève est en partie tracé.

Evidemment, les remarques déplacées et non fondées de certaines personnes sur internet ou dans la réalité (ce sont généralement les élèves de la série scientifique qui critiquent les littéraires alors que ce sont eux qui se trompent le plus dans leur orientation) à propos de la série L m’horripilent et m’ont donné une raison de plus pour écrire cet essai. Lesdites remarques sont étonnamment présentes dans presque tous les lycées et collèges et s’éparpillent, voire même s’héritent, de génération en génération pour toujours dépeindre la L comme filière inutile.

 

Je suis bien consciente que cet essai n’est pas la vrai sur tous les points, sans doute comporte-t-il quelques erreurs : je n’ai pas expérimenté toutes les filières et ne peux donc juger les autres. Je me permets tout de même de les comparer un peu entre elles en me fiant à certains de mes amis étant dans d’autres filières générales. Je comparerai donc surtout la S et la L qui sont très souvent les thèmes centraux des débats entre élèves. Par ailleurs, je ne parlerai pas des filières technologiques dont j’ignore tout et qui, elles aussi, sont la proie de nombreux affronts. Enfin, je ne suis pas dans un lycée public mais dans un lycée privée sous contrat (Sous contrat : les professeurs sont toujours rémunérés par l’Etat). Il se peut que l’organisation diffère.

Des commentaires, remarques et futures modifications sont les bienvenus.

 

 

Ouvrons un peu les yeux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marieke Tievst
commenter cet article

commentaires

lancien 17/10/2010 12:09



Kat-chan a t'elle un autre blog ?



Marieke Tievst 23/10/2010 00:20



Non, celui-là me satisfait :). D'ailleurs ça fait longtemps que je n'ai pas fait d'articles, il faudrait que je m'y remette.


Au plaisir!